19 octobre 2010

Petite revue scientifique

Si on admet que ma vie puisse être une toupie - quoi, elle te donne jamais le tourni, la tienne ? - je dirais que cette fille se trouve pile au centre, juste sur cet axe qu'on prends entre son index et son pouce quand on désire faire virevolter pareil engin.Je te le dis tel quel, je t'expose le fait sans sentiment, comme je te parlerais d'une recherche scientifique, même si le 'pourquoi' reste à ce jour pour moi un grand mystère. Je suis sûr qu'il y a une explication, sans doute simple et puissante comme la gravité universelle ou la... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 14:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

14 mars 2010

Négociations

Il m'avait convié dans son bureau comme il avait convié tout le monde : en entretien, seul à seul. Alors que le sujet abordé était le même pour l'ensemble du personnel : Mr Batier voulait faire des économies, et après s'être attaqué au problème des impressions couleurs il s'était penché sur les commissions variables que touchaient les opérateurs techniques. "Mon comptable m'a fait les gros yeux, môsieur Vërgson. Cela ne peut plus durer, et je me vois contraint de modifier le système de rémunération. Voici ce que je vous... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 21:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 février 2010

Les jeux sont faits

Puisque j'ai décidé de te causer entre deux "copier/coller" des notes de mon oncle - et puisque je n'ai aucune envie d'écrire quoi que ce soit au sujet de Katrina - je rebondis plutôt sur l'évocation du rade de Boyd.J'ai toujours été joueur, c'est un fait. Quoi de plus sympathique et communautaire qu'un jeu de cartes, sans déconner ? Un paquet tellement usé qu'il est rafistolé au scotch, une serviette en papier tachée avec deux colonnes "Nous/Eux" tracées au stylo-bille, un petit tapis vert pour la frime, des... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 18:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 février 2010

Chevalier

Bon.Je sais, tu es déjà pris par le suspens haletant des retranscriptions de l’oncle Stan. Je comprends. Et je m’étais dit que je les publierai tel quel, sans y changer une virgule. Je l’ai fait. Mais j’ai jamais affirmé que je ferai pas de commentaire. Et le dernier paragraphe d’Hurley, hein, bon.Alors : oui, j’ai longtemps été un chevalier dans l’âme. C’est une métaphore qui me convient. Etant plus jeune j’ai toujours été plus fasciné par les chevaliers de la table ronde que par, mettons, les cowboys et les indiens. J’ai toujours... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 12:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
09 février 2010

Relatif

"Alors Sven, pas trop dur ce retour au taf ?- Boarf, non. Tout est relatif." Mon oncle Stan m'avait sorti une fois un dicton qu'il disait "du Nord", et qui m'avait bien fait marrer. Cela disait "Tout est relatif, exceptées deux choses : la mort... et l'appétit d'une GROOooosse femme". J'avais tant ri que c'en était devenu une blague entre nous, et qu'à la moindre occasion, dans n'importe quelle discussion, il s'en trouvait toujours l'un de nous pour caser un "tout est relatif". L'autre... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 13:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 janvier 2010

Gamins des neiges

J'ai pris deux bonnes poignées de neige fraîche dans mes gants, et les ai compactées d'un geste sûr. J'ai pris deux bonnes secondes pour viser, et j'ai lancé mon projectile vers le vieux câble pendouillant mollement au-dessus d'HD. Ma précision légendaire fit mouche, et les quelques centimètres de poudreuses accumulés sur le fil s'effondrèrent sur mon ami. Un grand sourire goguenard étira mes lèvres. HD se retourna, fronçant les sourcils mais souriant lui aussi. Son regard reflétait une légère menace sous-jacente, et je savais très... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 17:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

11 janvier 2010

Rentre-dedans

"Saluuuuuut...!" Elle s'appuyait au chambranle de la porte avec un sourire de carnassière."Grumphjour" répondis-je poliment, les doigts et les yeux rivés à mon ordinateur portable. Je m'étais installé sur la table de la salle de repos du personnel, parce que c'est là que j'avais trouvé la première prise électrique. J'étais pas de bonne humeur, parce que je DÉTESTE être en intervention chez un client. Je préfère mon poste tranquille à l'atelier. Essentiellement parce que personne ne m'y fait chier.C'était l'une... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 12:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 janvier 2010

La nuit la plus longue du monde

Mr Batier m'a chargé de remplacer ma collègue Judith pour la visite chez l'un de nos principaux clients. Et bien entendu, je suis en retard, mon pantalon est trop court et j'ai oublié de me raser. Le type qui me reçoit fait au moins quatre mètres cinquante, et je ne suis définitivement pas à la hauteur. Je me retourne sur mon lit et le rêve se brise, se réinitialise et se modifie. J'arrive à l'atelier de Mr Batier et Judith me rappelle que je ne devrais pas être là, que j'avais rendez-vous chez le client à l'autre bout de la cité,... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 13:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
31 décembre 2009

Trois, deux, un...

Trois points.TROIS : tu sais que je préfère les années paires, c'est te dire si j'apprécie le passage en 2070.DEUX : côté bilan, merde quoi, j'ai eu le temps de rien faire cette année, c'est passé trop vite. N'empêche que globalement, de mon nouveau bloc d'habitation dans le district 7 à mon récent boulot chez Mr Batier, tout roule. Et c'est pas moi qui vais m'en plaindre.UN : je ne te souhaiterai qu'une seule chose - et ne te demanderai de ne m'accorder que ce voeu-là également. Je te souhaite une excellente santé, pour tes proches... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 14:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
24 décembre 2009

De l'ombre à la lumière

Le bout de ma langue dépassait très légèrement entre mes incisives, et c'est l'air très concentré que je m'apprêtais à terminer mon œuvre. La petite étoile informe en papier aluminium n'avait pas sa place dans les constellations se déployant au dessus de la cité Azur - mais de toute façon, je n'ai jamais eu le bras assez long. Mon pouce et mon index tremblaient légèrement sous l'effort de précision : il y avait moins de place au sommet de ma structure que dans le ciel. Et, avouons-le, elle risquait plus de se casser la gueule que la... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 23:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]