07 décembre 2009

La dizième est offerte

C'était un soir comme tant d'autres, un soir durant lequel je glandais, seul, dans mon bloc d'habitation du district 7. Je m'en plainds pas, hein : j'aime bien glander, seul, dans mon appart. Premièrement parce que je suis un solitaire dans l'âme ; secondement parce que j'aime bien mon chez-moi.C'est que je suis chanceux : j'ai récupéré un lieu de vie plus vaste que celui que j'occupais quand tu m'as connu. Depuis mon retour après mon voyage au bout du monde, j'habite de nouveau le district 7, dans une ruelle plus sombre et plus... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

03 décembre 2009

Monsieur Batier

"Alors Sven, le chipset, on le monte sur la X20 ou la X50 ?"J'ai haussé un sourcil, mais j'ai terminé de souder mon composant avant de lever mon œil de la loupe vers Rudy. Rudy, c'est le nouveau. Il est jeune, il est nerveux, il est dynamique, il est plutôt doué. J'l'aime bien. Mais sa question, là...J'ai inspiré, et j'ai gueulé dans l'atelier."M'sieur Batier ?"Le patron a débarqué au milieu des postes d'intégration, son grand sourire niais accroché entre ses oreilles comme un hamac."Le chipset, M'sieur... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 21:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
21 novembre 2009

Patate, patate toi-même

La patate est un aliment fantastique.Il est possible de la faire cuire longuement dans une eau bouillonante, avec quelques épices et une gousse d'aïl, de l'écraser ensuite amoureusement en y ajoutant un jaune d'oeuf. Un peu de sel et de poivre, et tu as une purée, simple et délicieuse.Il est possible de la couper en dès et de la faire revenir à la poêle, avec de l'aïl et du persil. Quand les cubes seront bien cuits, bien dorés, croustillants dehors et moelleux dedans, tu auras des pommes de terre sautées à tomber à la renverse.Il est... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 18:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
15 novembre 2009

Quantique

"Onde ou particule ?"Ouais. C'est Hurley. Si tu n'es pas d'humeur scientifique, reviens plus tard."Allez Sven, onde ou particule ?"Tu sais à quel point il est chiant dans ces moments-là ? Ouais, ben si toi tu le sais, imagine alors à quel point je le sais moi-même. J'ai soupiré et lui ai lancé un regard que j'espérais empli de chatons."La physique quantique, Sven, c'est absolument génial.- Grrr..."Perdu : au lieu de mignons chatons dans les yeux, j'avais un chat de Schrödinger dans la gorge."N'as-tu... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 novembre 2009

Blanche comme neige

J'ai failli t'écrire une note sur l'état des Etats de notre Europe enneigée. Ou l'espéranto.C'est dire à quel point j'ai rien à raconter : j'use ma Muse jusqu'à la corde.Et du coup je me retrouve dans ce complexe complexe du blogueur en manque d'inspiration : dois-je laisser mes lecteurs face à une page blanche (comme neige), ou dois-je écrire n'importe quoi au risque - fort élevé - de rédiger des trucs pourris ? Un peu comme la note que tu es présentement en train de lire ?L'inspiration est un drôle de truc, tu sais. Parfois je me... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 19:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
08 novembre 2009

Mauvais souvenir

Linette est une chic fille.C'est une adolescente un peu paumée, qui parle peu, qui n'est pas très adroite, voire plutôt gauche... et carrément lente. Lewis a accepté de la prendre en stage au Jazz Cat, sans qu'il n'ait pu me donner une seule bonne raison à cela. Sans doute un service qu'il rend aux parents, parce que très franchement, elle n'est pas douée. Hier soir, la voir porter un plateau empli de verres m'a mis les nerfs en pelotte pour toute la soirée.Ses pieds traînent sur le sol et j'ai la fâcheuse habitude de scruter ses... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 17:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 novembre 2009

Sens de mots

Les mots ont un sens, un endroit et un envers, qu'on ne peut pas faire tourner comme un rotor.Bon, sauf les palindromes, d'accord.Les mots sont un outil plus complexe à manier qu'un couteau suisse à mille lames. Mais tu ne peux pas éternellement batailler avec le décapsuleur pour faire tourner une vis cruciforme. Du moins c'est ce que j'ai toujours pensé, alors puisque la vie - si variée - me confronte à des situations plus improbables chaque jour, depuis tout jeune, je lis. J'apprends, et alimente ma boîte à outils verbeux. C'est pas... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 12:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
01 novembre 2009

I, robot

Je me suis réveillé ce matin les muscles noués, les yeux au plafond et la nuque raide comme si on m'avait vissé une cheville de 12 au niveau de l'occiput. J'avais les membres en bois, les tendons en acier, et l'hémoglobine huileuse. Je me suis senti artificiel : pas une créature vivante de chair et de sang, mais un robot en low battery ou un pantin wireless.Mon esprit lui-même avait du mal à booter, réagissant comme une mécanique de basse qualité ou un peu rouillée. Ou touchée par un virus, peut-être, de ceux qui bloquent toute... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 19:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 octobre 2009

Influences cinématographiques

L'autre fois, en sortant dans la galerie plongée dans la pénombre nocturne, je me souviens très bien avoir sursauté à l'écho d'une bataille de chats. Je me souviens avoir marché les poings crispés au fond de mes larges poches, prêts à en découdre avec le premier mort-vivant venu. Je me souviens avoir scruté les ténèbres à l'affût du danger, avoir senti et ressenti le sang battant dans mes tempes, et avoir éprouvé la chaleur de la tension nerveuse alors même que la température de la galerie ne devait pas dépasser les cinq degrés... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 17:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 octobre 2009

Kigo

"Des mètres de neigeComme un grand épais linceulHiver sur le monde." Quand HD parle poésie - avec moi ça n'arrive pas souvent, je ne suis pas un poète, et j'ai même une sorte d'allergie qui fait que j'ai rapidement tendance à devenir grossier dès que j'entends des rimes - quand HD parle poésie, disais-je, ça laisse toujours comme un blanc. Même si comme moi tu n'aimes pas la poésie, tu n'en ressors qu'avec l'envie de répondre "c'est magnifique, ô grand maître". Et tu t'éloigne en claudiquant, le dos... [Lire la suite]
Posté par STV_ à 15:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]