"Sven, ton problème, c'est que t'as trop d'amis."

Elle a sourit en disant ça, et c'est vrai que c'était un reproche qui fleurait bon le compliment. J'eu la vague impression d'avoir déjà entendu ça, sans réussir à me remémorer à quelle occasion.

M'enfin, on s'en fout, la vérité, c'est qu'elle a foutrement raison. J'peux pas dire, côté amitié, j'ai toujours été bien lotti, tant en qualité qu'en quantité. C'est que derrière ma barbe d'ours solitaire mal léché se cache un ours mal léché - certes - mais un ours qui a du lien social. "L'Enfer c'est les autres, fils, mais l'paradis aussi" disait l'oncle Stan. Et comme je te l'ai déjà expliqué, j'ai beau abhorrer mon concitoyen en général, j'aime profondément certaines personnes en particulier.

Trop pour un seul homme, me dis-je parfois.

Bien sûr, j'ai des circonstances atténuantes et d'excellents avocats. Déjà, à l'impossible nul n'est tenu, et je ne peux pas passer tout mon temps avec tous ces gens - humainement impossible, à moins peut-être d'avoir l'ambition de transformer le paradis en enfer. Ensuite, il y a des contraintes : de temps, de distances, de disponibilités, de lieux, de budgets parfois. J'ai donc de quoi me défendre, et mesdames messieurs les jurés ne me jettez donc point de pierre, je ne suis qu'un homme !

Mais merde. Un petit message de temps en temps, ou un coup de fil, ça ne mange pas de pain. Des petits week-end à droite à gauche, on pourrait en caser un peu plus. Ne serait-ce que des apéros ou une bouffe au resto asiat de Mme Wong, c'est plus que jouable.

Un peu plus. Un peu mieux. Un peu... je sais pas.

"Nan mais bon, tu en as trop tu en as trop, c'est pas un drame !"

Clair que je ne vais pas pleurer. Et j'ai plutôt la banane en tapant ces quelques mots. Mais je ne peux m'empêcher - avec l'amour du parallèle culinaire qui me caractérise - de penser que l'amitié a un lien ténu avec l'emmental et ses histoires de trous. Il y a un petit côté mathématique absurde mais si souvent vérifié dans tout ça. Une sorte de vérité cosmique.

"Plus y'a de fromage, moins y'a de fromage" ai-je murmuré en haussant les épaules.

Pas sûr qu'elle m'ait compris.

 

Sven Thomasson Vërgson
Dernier jour d'Avril 2074